weS.A.N.K. Paris

2018

Seconde session collaborative du projet weSANK

Avec Emmanuelle Chiappone-Piriou

28, 29 et 30 Janvier 2018, à Mains d’Oeuvres (Saint-Ouen)

Dans le cadre de l’exposition Au Loin Une Île (commissariat Chloé Grondeau)

Participants invités: Guillaume Aubry, Carolina E. Santo, Anne-Valérie Gasc, Emmanuel Guez, Laura Gozlan, Icinori, Sébastien Martinez Barat & Benjamin Lafore, Aurélie Pétrel, Florian Sumi, Aurélien Vernant

Participants hôtes: Vincent Roumagnac & Emmanuelle Chiappone-Piriou

Deuxième des quatre sessions collaboratives de la plateforme weSANK, weSANK paris se déroule à Mains d’œuvres en amont de l’exposition Au loin, une île, sur une incitation de Chloé Grondeau. Les trois journées de recherche et leur restitution prolongent le travail entamé en novembre 2016 à Tokyo (TOKAS) avec l’artiste plasticien Yusuke Kamata, le chorégraphe Simo Kellokumpu et l’architecte Josselin Vamour.

A partir de thématiques générales – dont le big data et les paysages post-industriels, le récit dystopique et la ritualité quotidienne, le climat, la mémoire, l’énergie et l’affect –, la conception et la fabrication des prototypes cherchent à explorer des conditions techno-sensibles et géographiques et, en leur sein, à se saisir et à coalescer des objets physiques et informationnels, dans une dimension performative.

A la croisée de l’exploration théâtrale et de la recherche architecturale, la session collaborative se développe simultanément sur deux plans: celui de la conception des prototypes, selon un protocole mêlant interventions théoriques, fabrication, écriture et installation ; et celui, tout à la fois en deçà et par-delà le premier, de la recherche d’une performativité possible de l’ensemble du travail.

Travaillant sur les interstices et les marges, mettant à l’épreuve les limites disciplinaires tout en résistant à la tentation de leur délitement, la session parisienne réunit des artistes et architectes dont la pratique se caractérise par une interrogation sur les conditions de sa propre existence et par l’exploration des limites de leur medium.

Dans ce cadre, nous vous proposons de participer à distance, à une session “diffractée”, selon un protocole précis, décliné depuis le protocole habituel de mise en oeuvre des sessions weSANK.

Nous vous adressons ci-après ce protocole réorienté pour notre édition parisienne, ainsi que les éléments de présentation de la recherche vous permettant de participer, en concevant et en réalisant un prototype 2D ou 3D (ou en nous faisant parvenir des instructions pour que nous le réalisions nous-mêmes in situ) que vous pourrez nous envoyer ou que nous viendrons chercher pour les plus proches.

Nous maintenons les trois journées de présence à Mains d’oeuvres pour un travail à quatre mains (Vincent et Emmanuelle) de réalisation des protocoles, et d’organisation et d’installation de vos participations respectives. Nous vous invitons à passer nous voir, en corps ou en skype, du temps de cette permanence, pour prolonger nos échanges sur le projet en général et sur votre contribution en particulier.

Au terme de ces journées, nous vous invitons à une restitution et à un moment d’échange – in vivo ou par skype – autour de ces spéculations conceptuelles, spatiales et plastiques.”  Extrait invitation aux participants

 

DSC_7868

DSC_7792

DSC_7678

DSC_7729